Madame, Monsieur,

Une majorité de Français vient d’élire un nouveau président de la République quasi inconnu il y a encore deux ans, Emmanuel Macron. C’est une révolution politique qui bouscule les codes, dans un contexte où les partis traditionnels sont aujourd’hui très émoussés. Et pour cause, ils nous ont déçu alternativement depuis trente ans.

Nous méritons mieux

À l’instar ce qu’il a accompli lui-même en peu de temps, Emmanuel Macron a ouvert la voie à un renouveau de la vie politique, en promettant de faire émerger une force citoyenne partout en France. Nous l’attendions cette force dans la 11e circonscription de Paris, que cette personne providentielle soit issue de nos quartiers ou qu’elle s’y établisse rapidement de façon harmonieuse. Nous sommes des gens accueillants. N’ayant pas présenté ma candidature pour être investie par En Marche, je souhaitais moi-même accueillir cette personne et lui apporter mon soutien, en tant que conseillère du MoDem et nouvelle marcheuse. Mais nous nous sommes retrouvés avec une investiture décevante sur fond de petits arrangements politiques. Où est le renouveau promis ? L’alternative proposée par les grands partis classiques n’est pas plus reluisante. C’est dans ce contexte et en écoutant aussi vos plaintes, que je me suis lancée dans cette campagne pour les législatives. Je suis journaliste culturelle et mère de deux enfants. J’habite le 14e arrondissement depuis plus de vingt ans. Certains d’entre vous connaissent mes engagements associatifs, que ce soit comme responsable d’associations de parents d’élèves dans les 6e et 14e arrondissements, ou à travers des actions culturelles et sportives. J’ai toujours agi avec force, dans un esprit ouvert et dans l’intérêt commun.

Une candidature légitime, pour le renouveau, pour vous :
je m’engage.

Ma candidature est l’espoir d’un vrai renouveau en politique : si nous sommes vingt candidats dans la 11e circonscription de Paris, beaucoup se présentent non pas pour vous représenter mais pour des raisons tierces comme de financer un micro parti. Et les très nombreux témoignages de soutien dépassant largement le cadre de notre circonscription, me prouvent tous les jours que notre cause est nationale. Aussi je peux remporter cette victoire avec vous. Car vous êtes les acteurs de ce renouveau. Et je compte sur vous. Je m’engage à ne jamais faire de politique politicienne – celle des petits arrangements entre partis. Je mettrai un point d’honneur à être une élue honnête et assidue. Enfin, je m’engage à vous consulter régulièrement sur les grands sujets de sociétés qui seront débattus dans l’hémicycle, afin que les citoyens que vous êtes et que je représenterai, ne soyez jamais plus coupés de la vie politique.

Armelle Malvoisin

Actualités

26 Mai 2017 : Mise en ligne du site de campagne

Vous souhaitez vous engager à nos côtés

Je veillerai à ce que notre pays
connaisse un regain de vitalité
démocratique. Les citoyens auront
voix au chapitre. Ils seront écoutés

Emmanuel Macron

La modernisation de notre économie

Il s’agira de créer un nouveau modèle économique s’appuyant sur une mobilité économique et sociale par le numérique, la recherche et l’innovation, le travail et l’entrepreneuriat, tout en protégeant les plus faibles. J’y veillerai.

La transition énergétique et écologique

Nous sommes tous concernés par ce qui touche à notre environnement, particulièrement à Paris où la pollution atteint des records. La priorité absolue sera de soutenir un plan d’investissement pour la transition énergétique et écologique, afin que nous protégions notre planète et notre santé.

L’éducation et la culture

C’est le premier chantier du programme d’Emmanuel Macron. La transmission des savoirs fondamentaux, de la culture et de nos valeurs sont au centre d’un projet qui a vocation à démarrer dès le plus jeune âge à l’école. J’aurai à cœur de défendre l’accessibilité de la culture à tous.

Le chômage

Depuis 30 ans, le chômage de masse perdure en France. Je veux suivre de près le grand chantier qu’on nous annonce, qui passe par une simplification du droit du travail, une réforme de l’assurance chômage pour en faire un droit s’accompagnant d’un plan pour la formation et la qualification de nos concitoyens les plus fragiles.

La moralisation de la vie politique

La démocratie est menacée par l’irresponsabilité de nombre de nos représentants. C’est pourquoi la vie publique doit être moralisée. Le renouvellement de la représentation nationale est un passage obligatoire. Et cela démarre maintenant.

Le handicap

Jérôme Chiarodo, mon suppléant, est un architecte qui vit et travaille dans le 14e arrondissement parisien. Sensibilisé à la question du handicap, il a notamment créé une Maison d’Accueil Spécialisé au sein de l’hôpital de Garches (92) en 2015. Je me pencherai sur cette question pour faire des propositions concrètes.